Question

Bonjour maître Kosen,

Merci de tout cœur pour vos conseils plein de bon sens.

1° La psychiatre que j'ai vu pendant ces 5 années a prit sa retraite. ( sa fille exerce désormais dans son cabinet en tant que psychologue ) Je lui ai laissé un message ce matin sur son tel perso pour lui demander de m'orienter. Je suis effondrée à l'idée de rabâcher à nouveau toute cette souffrance qui me paralyse. Je dois vous dire qu'elle m'a diagnostiqué bipolaire et que je suis toujours dans le déni même s'il m'arrive d'accepter. L'idée de mettre en ordre ce que j'ai à l’intérieur me convient parfaitement cependant

je ne sais pas quel travail psy serait le plus approprié pour moi.

Je ne veux plus ressasser le passé juste pour faire sortir mes émotions. J'ai trop pleuré, je pleure encore mais il n'y a là rien de constructif. J'habite un village dans l'aube situé à 45 km de Troyes et 50 km d'Auxerre.

Peut-être avez vous dans vos connaissances, des personnes à me recommander qui pourraient m'aider ou m'orienter?

2° J'ai trouvé sur le net le site talentides.fr qui propose entre autre un atelier d'écriture. J'ai demandé par mail s'il était possible de rencontrer l'intervenante afin d’être accompagnée dans un projet d'écriture ( encore que je n'en ai aucun vraiment! ) et j'attends la réponse.

Dois je comprendre lorsque vous me conseillez de canaliser la force artistique que j'ai en moi afin d'illuminer toute cette obscurité, que vous vous référez au texte de mon 1er message?

Si tel est le cas, me permettrez vous de vous envoyer quelques dessins et peintures faits à l'époque ou j'étais à la rue? ( Je ne sais pas comment envoyer des pièces jointes sur ce message )

Il se trouve que ce moyen d'expression a alimenté toute ma "jeunesse" et que je voulais être peintre. Vous me dites que je dois créer, construire, transformer et donner naissance à des œuvres... Je ne peins plus depuis presque 10 ans hormis quelques portraits stylo bic dans un café après quelques bières! Rares moments de partage silencieux infiniment précieux entre la personne et moi. Vous savez, comme dans la chanson de Léo Ferré qui dit:

Les gens, il conviendrait de ne les connaitre que disponibles à certaines heures pales de la nuit, près d'une machine à sous, avec des problèmes d'hommes, simplement, des problèmes de mélancolie.
Alors, on boit un verre, en regardant loin derrière la glace du comptoir. Et l'on se dit qu'il est bien tard.

Je me suis tournée il y a quelque temps vers la calligraphie chinoise et le sumi-e. ( C'est d'ailleurs ce qui m'a amener au zazen par la suite.) Seule, je n'ai pas persévéré.

Auriez vous la aussi, parmi vos connaissances, des gens à me recommander qui par le partage et l'amitié m'aideraient à reprendre contact avec cet autre moyen d'expression?

3° Je m'efforce de rendre mon souffle doux et tendre par moment mais j'ai encore tellement de haine vis à vis de moi même que ça ne dure pas longtemps et ça n'est pas très convainquant. Vous savez, lorsque j'ai lu votre réponse, j'ai éclaté en sanglots profonds. A cette heure encore, ma gorge se noue, et souvent les larmes coulent ou sont là juste derrière.

4° Le dojo de Conflans sur loing se trouve à 108 km de chez moi. La personne en charge de ce dojo sur votre site se rend apparemment aussi au groupe zen de Sauilly (Diges) de l'AZI je crois, qui se trouve lui à 67 km.Je n'ai toujours pas pris contact car je n'ai encore pas réussi à oser parler du zazen à mon compagnon. J'ai tant de mal à partager tout ça avec lui parce que j'ai peur de sa réaction et son approbation compte tellement pour moi. Le courage me manque et suis pour le moment dans une impasse.

Je ne pense pas avoir réussi à faire simple et pratique comme vous me l'avez demandé. Pardonnez moi d'abuser de votre temps avec ce message bien long. Sachez que vos paroles me sont précieuses.

Chaleureusement,

Réponse de Maitre Kosen

 

Vous paraissez extrêmement efficace et diligente.

Avancez pas à pas, les choses vont prendre place dans votre vie.

Si cela ne fonctionne pas toujours du premier coup soyez patiente et persévérante .Il saute aux yeux que vous avez un talent artistique qui peut s’exprimer à travers diverses disciplines ou pour le transmettre ou pour l’exprimer. Et mettez vous dans la tête que nous sommes tous bipolaires, l’électricité et le magnétisme sont eux même bipolaires.

Go on !


Mondo Sur le même thème : Souffrance

Bégaiement et contractions

Bonjour Maître Kosen, Je suis un homme de 55 ans et je bégaie depuis l'âge de 3 ou 4 ans. Ça m'est de plus en plus insupportable à mesure que je vieillis. Ce bégaiement s'accompagne de tensions et de contractions au niveau du thorax, dans la zone des poumons ou du cœur, j'ai du mal à le déterminer avec précision. Par ailleurs, je ...

Les plantes souffrent-elles?

Le premier vœu du Bodhisattva est « Aussi nombreux que soient tous les êtres sensibles, je fais le vœu de les libérer tous ou de les sauver tous" Est-ce que cela concerne aussi les plantes? Les plantes sont-elles considérés comme des êtres sensibles qui sont susceptibles de souffrir? La sensation est-elle déjà dukkha? ...

reponse au "poids du passé"

Bonjour maître Kosen, Merci de tout cœur pour vos conseils plein de bon sens. 1° La psychiatre que j'ai vu pendant ces 5 années a prit sa retraite. ( sa fille exerce désormais dans son cabinet en tant que psychologue ) Je lui ai laissé un message ce matin sur son tel perso pour lui demander de m'orienter. Je suis effondrée à ...

Casser un os. Guérison possible ?

Bonjour, Tchouang Tseu dans un de ses aphorismes compare l'art du boucher à celle de diriger sa vie : Pour résumé, il dit que le couteau d'un excellent boucher reste toujours parfaitement bien aiguisé car il ne tranche jamais, ni muscle ni nerf, et encore moins les os, mais découpe la carcasse de l'animal en écartant le vide entre les ...

quel chemin ?

c'estdifficile de poser une vraie question . Je suis fatigué de poursuivre ma quete du bien etre et du bonheur ; car je sens bien que c'est sans fin pourtant je ne pas m'en empecher ; je pe pas m'empecher de rester a la surface des choses et de continuer a souffrir . Me maintenir en vie de manière artificielle et superficielle , je crois que ...

Libéré des sentiments d 'attachement et de perte ?

A propos de la souffrance qui prend les tripes lorsque des êtres chers souffrent violemment et sont emportés comme fétus de paille par la maladie et la mort... et plus largement toute la souffrance qui sévit sur Terre...Quid de cette extinction de la souffrance dont parlent les fondements du bouddhisme (4 nobles vérités...) ?Qui peut ...

Zazen et souffrance

Bonjour Maître Kosen, La question fait référence à la souffrance, compte tenu du fait que la motivation du Bouddha était de l'éliminer. Doit-on sentir la souffrance pendant zazen? Si oui, comment faire? Quelle est la relation du zazen avec la souffrance? Merci!
...


Pour en savoir plus

Vous voudrez peut-être consulter d'autres thèmes de ce mondo Online, ou poser votre propre question. Lisez Mondo online : questions au maître zen Kosen Thibaut

Méditation zen : retraites

Prochaine sesshin : Yujo Nyusanji zen temple - 30 Mai 2019 au 02 Juin 2019 - Renseignements et inscriptions à cette retraite zen

Sesshin de Printemps 2019: Zazen la méditation Zen, Temple du Caroux près de Montpellier


Pendant soixante-six ans mes péchés Ont rempli l'univers entier J'ai mené ce corps jusqu'au plus haut Il redescend maintenant jusqu'en enfer Oh! je n'ai rien à exprimer Sur la vie et la mort

Nyojo

Faites un don

Soutenez le plan de gestion durable et de préservation du patrimoine forestier du Temple Yujo Nyusanji


Mondo

Questions au maitre zen Kosen

Boddidharma, moine bouddhiste indien, fondateur en Chine de l'école Chan, courant contemplatif du mahāyāna, devenu le Zen.

Maitre Kosen

Suivez l'enseignement de Maître Kosen au Dojo Zen de Montpellier et dans les grandes sesshins au temple zen Yujo Nyusanji


Kusens

Ecoutez et téléchargez les derniers enseignements de Maitre Kosen à Montpellier