Question

Nishijima sensei:

Shikantaza - shikan signifie "juste, seulement", ta signifie "faire".
Za peut être soit un verbe, soit un nom. Ainsi taza signifie "s'asseoir". Il n'y a pas d'intention particulière autre que "juste s'asseoir". L'énergie mise en jeu dans cette action de "juste s'asseoir" est très naturelle, il n'y a rien de forcé, rien de relâché. De toute façon, il ne faut pas s'occuper (se préoccuper, penser) du montant d'énergie à mettre en jeu lors d'une action, il faut juste la faire, il faut juste s'asseoir. Il s'agit de juste s'asseoir en maintenant simplement la colonne vertébrale droite.
Ainsi, si on se prend à penser, voire même à rêver ou à dormir pendant zazen, on se plonge à nouveau dans l'action de redresser sa colonne vertébrale tout simplement, sans se préoccuper de comment on s'y replonge, du montant d'énergie avec lequel il faut s'y replonger, ni même du résultat. Une seule chose est importante : agir. Il est important de ne pas "gérer" son zazen car dès que nous gérons, au moment même où nous évaluons l'effort à mettre en jeu, nous ne sommes déjà plus dans l'action de juste s'asseoir.

Zazen est un état naturel. Donc tout ce qu'on fait pendant zazen doit être naturel. En particulier, respirer doit être naturel. Il n'y a rien de contrôlé, aucune volonté particulière, aucune intention. On ne cherche pas à obtenir quelque chose de spécial. On ne cherche pas à entrer dans un état particulier. On ne cherche pas à obtenir le satori. On ne cherche pas à prolonger la respiration de manière consciente. Il est vrai qu'à force de pratiquer zazen, la respiration devient plus lente, mais ce processus se fait de façon naturelle, sans y penser, sans forcer la respiration à être telle que notre esprit voudrait qu'elle soit, c'est-à-dire lente. Nous ne devons pas avoir cette connaissance intellectuelle a priori et essayer à tout prix que notre pratique ait une respiration lente, parce que l'on sait intellectuellement que c'est "mieux". Un jour, la respiration sera lente et profonde, ça viendra tout seul...





Réponse de Maitre Kosen

Oui c'est la description d'un mec qui cherche à ne pas chercher.

Mondo Sur le même thème : Enseignement

Energie cosmique vs énergie ancestrale

Avec la pratique, je me sens de plus en plus connecté avec cette énergie au fond de nous-même, qui semble être au-delà de tout karma, infinie, surpuissante, inepuisable...    Et bien que je mon corps soit souvent fatigué je sens que ça me porte vraiment...    Ok, mais je me demande, l'énergie ancestrale dont parle...

le réel se trouve dans la réalisation intérieure ?

Bonjour Maître Kosen, vous expliquez dans une de vos réponses du 6juin2011 que zazen n'a jamais prétendu être une méthode de développement personnel. Qu'est-ce donc que zazen alors? A une question du 25septembre 2006 vous dites que la pratique vous libère sans cesse et vous fait voir votre dimension véritable. A Yokozuna, le 26 juin ...

a propos du don

Les "Croyants" bouddhistes (riches ou pauvres) d'asie pratique souvent le don, mais dans le but de s’attirer des faveurs qui leurrent apportera plus de bien être, d'aisance et de richesse. Je suis septique quant a cette méthode, car si le Bouddha à bien conseiller de pratiquer le dont, il a surtout enseigner à nous entrainer au ...


Revenir, réaliser, devenir?

... (ici,toutes les citations sont de vous) "Chaque jour il faut aller au point zéro, à la racine, au nirvana, à l'origine, appelez çà comme vous voulez. Il est fondamental dans la pratique bouddhiste d'être sans but. [...] l'éveil est l'état originel de toute chose. [...] C'est pourquoi on dit: s'éveiller avec les dix milles ...

ku et karma

Yoka Daishi a déclaré : « la vraie liberté de ku [vacuité, vide] chasse la relation de cause à effet, tout est alors en parfaite confusion et désordre et apporte catastrophe abominable. » Ceux qui rejettent la relation de cause à effet coupent les bonnes racines dans le bouddha-dharma. Comment ces gens pourraient-ils alors être ...

Shin jin datsu raku

S'il vous plait, pourriez me dire pourquoi Nyojo à répondu à Dogen : « Datsu raku shin jin (abandonne de nouveau le corps et l'esprit) ».alors que précisément Dogen venait de lui dire : «Shin jin datsu raku (j'ai abandonné le corps et l'esprit) » merci respectueusement
...


Pour en savoir plus

Vous voudrez peut-être consulter d'autres thèmes de ce mondo Online, ou poser votre propre question. Lisez Mondo online : questions au maître zen Kosen Thibaut

Méditation zen : retraites

Prochaine sesshin : Temple zen Yujo Nyusanji - 28 Décembre 2019 au 01 Janvier 2020 - Renseignements et inscriptions à cette retraite zen

Camp d'hiver 2019: Zazen la méditation Zen, Temple du Caroux près de Montpellier


Clair miroir de l'esprit libre en tous refletsPleine lumière du vide en chaque grain d'universAux dix mille ombres de l'exubérente multitudeUne perle irradie dans l'oubli de l'espace

Yoka Daishi

Faites un don

Soutenez le plan de gestion durable et de préservation du patrimoine forestier du Temple Yujo Nyusanji


Mondo

Questions au maitre zen Kosen

Boddidharma, moine bouddhiste indien, fondateur en Chine de l'école Chan, courant contemplatif du mahāyāna, devenu le Zen.

Maitre Kosen

Suivez l'enseignement de Maître Kosen au Dojo Zen de Montpellier et dans les grandes sesshins au temple zen Yujo Nyusanji


Kusens

Ecoutez et téléchargez les derniers enseignements de Maitre Kosen à Montpellier