Question

... (ici,toutes les citations sont de vous) "Chaque jour il faut aller au point zéro, à la racine, au nirvana, à l'origine, appelez çà comme vous voulez. Il est fondamental dans la pratique bouddhiste d'être sans but. [...] l'éveil est l'état originel de toute chose. [...] C'est pourquoi on dit: s'éveiller avec les dix milles existences".
"Tout dans l'univers tend vers quelque chose. [...]C'est le mouvement vital universel qui fait que dans la vie, il faut avoir un but, sinon on est un légume. [...] Quand dans la vie on n'a plus aucun but, la vie s'achève. [...]Alors qu'est-ce que moshutoku dans la vie quotidienne? Senseï disait: Il ne faut pas cacher sa queue. Il ne faut pas cacher son karma. Ce qui signifie, il ne faut pas garder notre motivation cachée. [...] Pour ce qui de mushotoku au sein même de zazen, il faut comprendre que contrairement à tout le reste de l'univers, zazen n'est pas en expansion puisqu'il tourne sa lumière vers l'intérieur. C'est en quelque sorte un trou noir."

Comment donc, Maître Kosen, dans la vie quotidienne, et non au sein même du zazen, être sans but, aller au point zéro, à la racine, au nirvana, et ce, quelque soit mon activité, quelque soit même l'existence que je mène?

"L'essence de l'enseignement zen au travers de l'action est exprimé par le terme Mushutoku. Si vous réalisez Mushutoku, vous avez le satori, vous êtes un bouddha, vous êtes libres, vous êtes justes, vous êtes naturels, vous êtes non-duels".

Ce dehors du zazen me pose question par exemple lorsque vous parlez des actions pouvant définir un authentique Maître. "Le plus important en premier lieu pour juger d'un maître est de savoir quel fut son Maître, combien de temps il l'a suivi, avec quelle intensité, de qui il a reçu le siho, et enfin s'il continue la pratique avec force à l'égal de ses disciples. S'il reste dans sa chambre et se contente d'avoir des entretients avec ses disciples, c'est un mauvais Maître. Il y a de très grands Maîtres qui aimaient faire l'amour, boire de l'alcool ou manger de la viande. Cela est secondaire, s'ils sont plus forts que leurs passions. [...] Si le Maître est nul, même s'il suit parfaitement les préceptes et qu'il est tout à fait conforme au puritanisme [...] il n'en demeurera pas moins nul."

Comment donc, Maître Kosen, réaliser Mushutoku dans la vie quotidienne?

A la question "comment on choisit un Maître?" vous répondez "il faut devenir son propre Maître."

Comment donc, Maître Kosen, dans la vie quotidienne, et non au sein de zazen: revenir à la racine, réaliser Mushutoku, devenir son propre Maître?
Gassho.

Réponse de Maitre Kosen

 

Restons simple, ne mélangeons pas tout. Le zen est tout d’abord une expérience et l’on ne peut en comprendre la substance véritable par les mots. Même si les mots sont parfois utiles à une certaine forme de communication et qu’ils peuvent former dans notre cerveau des images qui peuvent apparemment satisfaire notre curiosité ou calmer notre doute anxiogène.

 

Votre question en substance est : « Comment donc, Maître Kosen, réaliser Mushutoku dans la vie quotidienne?

 

La spécificité de zazen est d’arrêter et de couper, avec  la vie quotidienne. De rentrer dans le silence et l’immobilité de la dimension de Mushotoku. C’est en cela qu’il est bénéfique parce qu’il rééquilibre une tendance unilatérale d’expansion qui caractérise l’univers de la vie quotidienne.

Pouvoir faire le chemin contraire en revenant au point zéro est extrêmement bénéfique, mais il ne s’agit pas de passer sa journée à rester assis les jambes en bretzel en disant qu’il n’y a aucun but  à atteindre.

Ma réponse sera donc : réaliser Mushutoku dans la vie quotidienne?

C’est comprendre qu’on ne l’est pas.

Kosen


Mondo Sur le même thème : Enseignement

a propos du don

Les "Croyants" bouddhistes (riches ou pauvres) d'asie pratique souvent le don, mais dans le but de s’attirer des faveurs qui leurrent apportera plus de bien être, d'aisance et de richesse. Je suis septique quant a cette méthode, car si le Bouddha à bien conseiller de pratiquer le dont, il a surtout enseigner à nous entrainer au ...


Revenir, réaliser, devenir?

... (ici,toutes les citations sont de vous) "Chaque jour il faut aller au point zéro, à la racine, au nirvana, à l'origine, appelez çà comme vous voulez. Il est fondamental dans la pratique bouddhiste d'être sans but. [...] l'éveil est l'état originel de toute chose. [...] C'est pourquoi on dit: s'éveiller avec les dix milles ...

ku et karma

Yoka Daishi a déclaré : « la vraie liberté de ku [vacuité, vide] chasse la relation de cause à effet, tout est alors en parfaite confusion et désordre et apporte catastrophe abominable. » Ceux qui rejettent la relation de cause à effet coupent les bonnes racines dans le bouddha-dharma. Comment ces gens pourraient-ils alors être ...

Shin jin datsu raku

S'il vous plait, pourriez me dire pourquoi Nyojo à répondu à Dogen : « Datsu raku shin jin (abandonne de nouveau le corps et l'esprit) ».alors que précisément Dogen venait de lui dire : «Shin jin datsu raku (j'ai abandonné le corps et l'esprit) » merci respectueusement
...

doute?

Maître Kosen, feuilletant le mondo, je tombe sur la question de Sébastien du 1er avril 2004. Dans votre réponse vous dites: " gardez bien votre espace pour ne pas laisser entre le voleur". Le voleur, qu'est-ce?
...

Eno

En réplique au poême de Jinshu le sixième patriache conclue que la poussière n'a pas d'endroit ou se déposer. D'ou vient donc cette poussière? sampai Daï Rin
...


Pour en savoir plus

Vous voudrez peut-être consulter d'autres thèmes de ce mondo Online, ou poser votre propre question. Lisez Mondo online : questions au maître zen Kosen Thibaut

Méditation zen : retraites

Prochaine sesshin : Pop-up Zen dojo Göteborg - 15 Septembre 2018 au 16 Septembre 2018 - Renseignements et inscriptions à cette retraite zen


Si après cinq, dix,vingt ans de pratiquevous n'obtenez pas l'éveil,alors coupez-moi la têteet de mon crânefaites un urinoir.

Joshu

Faites un don

Soutenez le plan de gestion durable et de préservation du patrimoine forestier du Temple Yujo Nyusanji


Mondo

Questions au maitre zen Kosen

Boddidharma, moine bouddhiste indien, fondateur en Chine de l'école Chan, courant contemplatif du mahāyāna, devenu le Zen.

Maitre Kosen

Suivez l'enseignement de Maître Kosen au Dojo Zen de Montpellier et dans les grandes sesshins au temple zen Yujo Nyusanji


Kusens

Ecoutez et téléchargez les derniers enseignements de Maitre Kosen à Montpellier