Question

Peut-on considérer que tout est travail ? Malgré moi en opposition à ceux qui passent leur temps à dire et à supposer et donc à dénigrer toutes activités des autres que les autres ne font rien sous prétexte de leur profession différente, de leur activité, de leur jeunesse, de leur statut d'étudiant, de leur âge, sexe, pays d'origine, voir même en occultant toute possibilité de maladie invalidante. Je me pose la question de savoir pourquoi ces personnes pensent qu'elles sont les seules à travailler et surtout éprouve tant de colère vis à vis des personnes auxquelles elles s'adressent à priori sans connaître les raisons. Mais les raison, peuvent elles être mis en avant sans pour autant chercher à trouver du travail? A quel âge faut-il se mettre en colère contre un enfant pour le forcer à travailler ? Finalement quel est le sens de la manière horrible dont on peut entendre les parents s'adresser à leur enfant au sujet de l'apprentissage au travail. " Travails, tu me couteras moins cher" , " Pourquoi je t'ai fait ? " Pourquoi ce rapport à l'argent et à gagner sa vie se transmet plutôt souvent sur le mode de la culpabilité d'être. Pourquoi y a-t-il cette confusion dans mon esprit? Cette barrière entre amour et argent ?



Merci de votre réponse.




Réponse de Maitre Kosen

Dans le zen, le travail (samu en japonais) a toujours tenu une place importante, puisqu’il fait partie intégrante de la pratique.
Le SAMU, c’est la compréhension et l’expérience de la matière en tant qu’esprit. À quoi bon vivre dans ce monde matériel si on ne réalise pas sa pensée au travers de la matière. Le travail dans cet esprit, deviens vraiment une panacée pour la conscience et est à la base des pouvoirs spirituels. Tous les grands maîtres l’ont pratiqué assidûment, voilà pourquoi, la majorité des histoires zen se passent dans les potagers, sur les chantiers, ou dans les cuisines des temples.
Bien entendu, de nombreuses sortes d’activités comme la comptabilité, la couture, les réponses aux questions d’Internet ou la préparation d’enseignements sont considérées tout autant comme des samus à part entière. Remarquez que l'on compare fréquemment dans les histoires zen anciennes, l’esprit à un grain de sésame ou de riz ou à une tuile, ce qui pourrait paraître incompréhensible dans un contexte purement philosophique.
Ce qui a perverti le sens du travail c’est avant tout à mon sens l’idée d’esclavage, de travaux forcés, où nous est volé, violé, notre créativité notre liberté et notre identité. Ce qui est le plus préjudiciable n’est pas la relation au travail mais la relation avec celui qui vous fait travailler.
À ce moment, intervient la notion de viol plus fréquente que la notion d’amour.
De nos jours, l’esclavage a pris une forme bien plus subtile qu’on appelle démocratie, le progrès est, que c’est de son plein gré qu’on sollicite son esclavage voire même qu’on le mendie. C’est le contexte social lui-même, qui laisse la grande majorité de ces citoyens sans autre alternative que d’accepter la situation d’être obligé de vendre son corps, son temps, souvent son âme ou son identité, pour pouvoir survivre, avoir un toit et nourrir sa famille.
Et même là encore, au-delà du fait positif qu’il nous fait gagner de l’argent, au delà du fait négatif qu’il représente pour nous sacrifices et efforts, ce travail nous apporte encore et malgré tout, un équilibre fondamental et le sentiment d’être utile et d’exister.
En effet votre question est remarquable et généreuse et vous touchez des points intéressants et malgré le fait que le mot travail lui-même soit fortement négatif (du latin "tripalium", un instrument de torture) Vous avez raison de dire que tout est travail, et que tout est amour.

Mondo Sur le même thème : Vie quotidienne

modernitééééé....

Bonjour maître, j'aimerais attirer votre attention sur un phénomène des plus récent en France: la montée en puissance d'un populisme d'un genre nouveau, d'un niveau culturel considérablement plus élevé que sa version plus traditionnelle, teinté de spiritualité "chrétienne", "marxiste" sur le plan économique, qui use d'un outil de ...

troublé

Je suis troublé par le monde politique tel qu'il est maintenant, je ne comprend plus qui est qui, il n'y a aucun projet concret, on ne sait plus qui est de droite qui est de gauche et le monde se dégrade sensiblement un peut plus chaque jour, j'ai peur...
...

zazen et travail

Plus je pratique zazen, et plus je me sens en décalage avec mon travail. J'aimerais me dédier exclusivement à la pratique de zazen mais c'est incompatible avec le fait que je doive assumer ma famille: mon épouse et mon fils. Comment embrasser les contradictions et me réaliser à chaque instant en faisant quelque chose qui me plaît? Dans ...

Objectifs

Bonjour et merci de m'accueillir sur votre site! Ma question est la suivante: Il est recommandé de pratiquer le zen sans but puisque c'est le chemin, le processus et la pratique même qui doivent être mis au centre et que c'est par ce biais que nous parvenons à ce que nous cherchons. En est-il de même dans la vie en général? Dois-je...

Je suis danseur-jongleur

Je suis danseur-jongleur (je jongle avec une sphère de crystal, comme dans cette vidéo). [video:http://www.youtube.com/watch?v=lb-j2vNsZ3o width:500 height:500 align:center]Dans ma pratique je privilégie beaucoup l’improvisation car la chorégraphie est trop dure pour moi. Dans l' improvisation j' ai souvent des moment ou ...

que devient Mushotoku dans un travail qui ne l'est pas ?

Toutes ces questions ont l'air rhétoriques et je m'excuse si c'est le cas,mais elles sont bien sûr personnelles et intimes. Dans une société où tout est en interdépendance et où tout est si biaisé que même l'intention de faire le bien peut créer du "poison" karmique, comment savoir quel travail s'inscrit dans la lignée des ...



Pour en savoir plus

Vous voudrez peut-être consulter d'autres thèmes de ce mondo Online, ou poser votre propre question. Lisez Mondo online : questions au maître zen Kosen Thibaut

Méditation zen : retraites

Prochaine sesshin : Temple zen Yujo Nyusanji - 01 Novembre 2019 au 03 Novembre 2019 - Renseignements et inscriptions à cette retraite zen

Camp d'automne 2019: Zazen la méditation Zen, Temple du Caroux près de Montpellier


Dirigez votre lumière vers l'intérieur et faîtes demi-tour, La source infinie et inconcevable ne peut être affrontée ni évitée Rencontrez les vieux maîtres et soyez intimes avec leur enseignement. Nouez les herbes pour construire une hutte et n'abandonnez jamais.

Sekito

Faites un don

Soutenez le plan de gestion durable et de préservation du patrimoine forestier du Temple Yujo Nyusanji


Mondo

Questions au maitre zen Kosen

Boddidharma, moine bouddhiste indien, fondateur en Chine de l'école Chan, courant contemplatif du mahāyāna, devenu le Zen.

Maitre Kosen

Suivez l'enseignement de Maître Kosen au Dojo Zen de Montpellier et dans les grandes sesshins au temple zen Yujo Nyusanji


Kusens

Ecoutez et téléchargez les derniers enseignements de Maitre Kosen à Montpellier