Question

Bonjour, j'ai lu la réponse dans la FAQ sur Mushotoku mais je ne suis pas tout à fait satisfait. J'ai lu un article de Léo Babauta du blog ZenHabits.net : http://zenhabits.net/achieving/ Cet article traite du fait d'accomplir des choses sans se fixer de buts. Les faire simplement parce qu'on aime les faire. C'est pour moi un grand éclairage sur l'esprit Mushotoku. Mais je ne suis pas sûr de bien comprendre tellement cela remet en question nos idées reçues sur la manière dont nous devons mener notre vie.

Si l'univers est naturellement en expansion, et faisant partie de l'univers, nous sommes également dans cette dynamique. Si nous n'avons aucun but, mais que nous sommes présents à nous même et à ce que nous aimons, n'est-il pas possible de vivre entièrement sans but en faisant totalement confiance à l'univers pour nous faire faire ce que nous avons à faire ?Est-il vraiment impossible de vivre sans but ? Je vous remercie pour votre enseignement, Adrien Binh Doan

Réponse de Maitre Kosen

Ce qu'il est indispensable de comprendre c'est que Mushotoku est une résultante inséparable de l’attitude de la posture et du mental du zazen.

La posture, position du corps et en particulier de la tête et donc du cerveau font qu'il est impossible, une fois entré dans le samadhi du zazen, de poursuivre une idée consciente ou de se fixer sur un but personnel. Le résultat concret de cette pratique est de nous déconnecter du monde du désir pendant le temps de la pratique et de nous faire découvrir la conscience universelle.

Ce fameux Mushotoku n'a rien a voir avec un concept moral ou philosophique faisant l'apologie de la fainéantise. Ceci dit il est indéniable qu’après de nombreuses années de répétition du zazen, on devient beaucoup moins avide et égoïste et qu'une plus grande souplesse d'esprit devient naturelle.

Kosen


Mondo Sur le même thème : Enseignement

a propos du don

Les "Croyants" bouddhistes (riches ou pauvres) d'asie pratique souvent le don, mais dans le but de s’attirer des faveurs qui leurrent apportera plus de bien être, d'aisance et de richesse. Je suis septique quant a cette méthode, car si le Bouddha à bien conseiller de pratiquer le dont, il a surtout enseigner à nous entrainer au ...


Revenir, réaliser, devenir?

... (ici,toutes les citations sont de vous) "Chaque jour il faut aller au point zéro, à la racine, au nirvana, à l'origine, appelez çà comme vous voulez. Il est fondamental dans la pratique bouddhiste d'être sans but. [...] l'éveil est l'état originel de toute chose. [...] C'est pourquoi on dit: s'éveiller avec les dix milles ...

ku et karma

Yoka Daishi a déclaré : « la vraie liberté de ku [vacuité, vide] chasse la relation de cause à effet, tout est alors en parfaite confusion et désordre et apporte catastrophe abominable. » Ceux qui rejettent la relation de cause à effet coupent les bonnes racines dans le bouddha-dharma. Comment ces gens pourraient-ils alors être ...

Shin jin datsu raku

S'il vous plait, pourriez me dire pourquoi Nyojo à répondu à Dogen : « Datsu raku shin jin (abandonne de nouveau le corps et l'esprit) ».alors que précisément Dogen venait de lui dire : «Shin jin datsu raku (j'ai abandonné le corps et l'esprit) » merci respectueusement
...

doute?

Maître Kosen, feuilletant le mondo, je tombe sur la question de Sébastien du 1er avril 2004. Dans votre réponse vous dites: " gardez bien votre espace pour ne pas laisser entre le voleur". Le voleur, qu'est-ce?
...

Eno

En réplique au poême de Jinshu le sixième patriache conclue que la poussière n'a pas d'endroit ou se déposer. D'ou vient donc cette poussière? sampai Daï Rin
...


Pour en savoir plus

Vous voudrez peut-être consulter d'autres thèmes de ce mondo Online, ou poser votre propre question. Lisez Mondo online : questions au maître zen Kosen Thibaut

Méditation zen : retraites

Prochaine sesshin : Temple zen Yujo Nyusanji - 03 Mars 2018 au 04 Mars 2018 - Renseignements et inscriptions à cette retraite zen

Sesshin de fin d'hiver 2018


L'Univers est une perle brillante

Gensha

Faites un don

Soutenez le plan de gestion durable et de préservation du patrimoine forestier du Temple Yujo Nyusanji


Mondo

Questions au maitre zen Kosen

Boddidharma, moine bouddhiste indien, fondateur en Chine de l'école Chan, courant contemplatif du mahāyāna, devenu le Zen.

Maitre Kosen

Suivez l'enseignement de Maître Kosen au Dojo Zen de Montpellier et dans les grandes sesshins au temple zen Yujo Nyusanji


Kusens

Ecoutez et téléchargez les derniers enseignements de Maitre Kosen à Montpellier