Livre Zen la Révolution intérieure de Stéphane Thibaut aka Maître KosenIntroduction du livre : Qu'est-ce que la révolution ?

S'il est bien vrai qu'à travers de vrais maîtres surgissent et s'expriment des évidences révolutionnaires, pour un moine zen, il est totalement indécent de se cacher derrière un idéal révolutionnaire.

La révolution qui fera de notre monde un monde plus évolué ne peut consister dans l'affrontement des Noirs contre les Blancs, des bons contre les méchants, des pauvres contre les riches, des persécutés contre les persécuteurs! Elle ne peut pas être que cela, même si ce sont les premiers symptômes.
La perception révolutionnaire d'un moine zen est beaucoup plus profonde. Par exemple, au sujet de la révolution zapatiste de Marcos, le résultat est évident. Comment se réjouir d'un tel phénomène ? Il est facile pour un intellectuel derrière son journal, de prendre parti et d'utiliser pour son propre corps l'énergie révolutionnaire de ces pauvres gens qui risquent leur vie en combattant. Et dans ce phénomène, la jeunesse, ce qui est vivant et spontané, risque d'être écrasé et complètement annihilé.

Depuis de nombreuses années, c'est comme cela dans toute l'Amérique du Sud. C'est comme de détruire une forêt pour construire une autoroute ou un aéroport. Le pire, c'est que, même quand la révolution est victorieuse, très vite elle devient rigide comme de la glace. Les Cubains s'échappent en nageant vers les États-Unis. Il y a trente ans, Mao Tsê-tung proclamait avoir gagné la révolution, et aujourd'hui, le monde entier attend la révolution de la révolution. Si la révolution de la révolution arrive en Chine, les Chinois pourront boire du Coca et avoir des cartes de crédit.

Alors, quelle est l'attitude à prendre ? Ne pouvons-nous pas croire en un monde honnête et libre où chacun se sente responsable ? Carlos Castaneda raconte comment Don Juan fut envoyé par son maître pour retourner travailler dans l'hacienda où il avait été exploité dans sa jeunesse, où il avait presque perdu la vie et où de jeunes Indiens étaient séquestrés et réduits à l'esclavage. À aucun moment il n'y a chez Don Juan un sentiment de haine. Seulement être intègre et impeccable avec soi-même, seulement la pratique intérieure à partir de laquelle les phénomènes sont aspirés comme dans un tourbillon.

Pour faire aboutir une révolution, nous devons employer l'arme magique que personne ne peut attraper ni arrêter. Pour obtenir cette arme, il faut travailler sans trêve sur soi-même. Sur soi-même, mais pas seulement pour soi-même. Les problèmes que nous nous posons sur le monde ne doivent pas être abordés avec un état d'esprit ordinaire mais avec le corps tout entier, avec notre pratique de zazen. Le pouvoir magique de zazen est au-delà de ce que l'on peut contrôler.

Questionner nos propres conceptions révolutionnaires est beaucoup plus difficile que de nous attacher à elles. Cela nous conduit au silence car il est impossible d'en dire quelque chose. Quand on se pose sincèrement des questions sur ses propres conceptions on n'est plus seulement révolutionnaire, on devient la révolution, la révolution vivante et silencieuse. S'asseoir fermement, sans but, rester immobile. Pratiquer zazen, kin hin, sampai, les trois postures fondamentales, et samu, le travail qui n'a pas pour but le profit personnel mais le bien de tous. Ne plus prétendre que l'on comprend quelque chose. Laisser spontanément émerger la vérité et la force cosmique, enseigner la liberté profonde et l'attitude juste aux autres, non pas pour faire de la propagande, mais pour les aider réellement, et répandre cette influence afin que le monde évolue. Mais le monde n'évolue pas dans une direction conceptuelle.

La vraie évolution, c'est l'ouverture de la conscience et la responsabilisation. Simplement en silence, cette évolution amènera le monde entier dans le tourbillon, le tourbillon des choses à leur place parce que la nature fondamentale de toute chose est révolutionnaire.

Méditation zen : retraites

Prochaine sesshin : Temple zen Yujo Nyusanji - 01 Novembre 2017 au 05 Novembre 2017 - Renseignements et inscriptions à cette retraite zen

Camp d’Automne 2017


La voie transmise à l'ouest Je l'ai transmise à l'est Pêchant la lune Labourant les nuages J'ai recueilli l'ancienne saveur

Dogen

Faites un don

Soutenez le plan de gestion durable et de préservation du patrimoine forestier du Temple Yujo Nyusanji


Mondo

Questions au maitre zen Kosen

Boddidharma, moine bouddhiste indien, fondateur en Chine de l'école Chan, courant contemplatif du mahāyāna, devenu le Zen.

Maitre Kosen

Suivez l'enseignement de Maître Kosen au Dojo Zen de Montpellier et dans les grandes sesshins au temple zen Yujo Nyusanji


Kusens

Ecoutez et téléchargez les derniers enseignements de Maitre Kosen à Montpellier