Question

Bonjour Stéphane, je m'appelle [xxx], j'ai 30 ans, je suis argentine et je pratique zazen depuis le mois de mars.
J'écris ce mail parce que je remarque de l'agressivité dans les sesshins.
Il y a quelques jours, j'ai participé à ma seconde sesshin et l'on m'a proposé de faire le service. J'ai accepté en explicitant que j'avais besoin que l'on me guide parce que je ne connaissais pas les cérémonies et qu'il y avaient des choses qui pour moi N'ETAIENT PAS DES EVIDENCES.
En accord avec l'équipe du service, je servais la moitié droite du dojo. J'ai commis ma première erreur lors de la première guenmai, quand je n'ai pas servi le thé à tout le monde sinon que j'ai reparti les thermos pour que les gens se servent. J'ai remarqué mon erreur alors que la moitié des gens s'étaient déjà servi le thé. Après on m'a demandé pourquoi je n'avais pas servi la partie manquante et si j'avais remarqué et j'ai répondu: « à tout le monde ou à personne, tout le monde est
important ou alors personne ne l'est »... »je ne crois pas que Bouddah se soit fâché , un autre jour je l'invite à manger un bon plat. »
Le jour suivant, alors que j'avais terminé de servir la partie qui me correspondait j'ai remarqué que les thermos n'avaient pas été amenés, de sorte que j'ai convenu à voix basse avec un autre membre de l'équipe d'aller chercher le thé. C'est quand je suis revenue avec les thermos que la dispute s'est déclenchée. La nonne qui dirigeait, furieuse, m'a dit d'une très mauvaise manière que je ne devais pas me lever, qu'il manquait des gens pour servir la guenmai, moi je me suis demandée si c'était de moi dont elle parlait de cette façon et je suis restée perplexe et la nonne m'a sortie de ma perplexité en se dirigeant à moi très en colère disant « aide à servir », j'ai pensé me lever et l'inviter à nous aider à servir en lui rappelant que le capitaine est le dernier à quitter le navire. Elle m'a fait honte et m'a exposée devant 40 personnes.
Quand la cérémonie s'est terminée je lui ai demandé qu'elle m'explique à nouveau mon erreur parce que je ne l'avais pas très bien comprise et la nonne me l'a expliqué très gentiment. « Quelle confusion! Quel esprit schizoïde! Dr Jeckill et Mr Hyde! Elle baisse le ton pour me l'explique d'égal à égal en dehors du dojo et dans son rôle de nonne elle exerce cette violence. Après elle m'a expliqué que c'est comme ça que j'allais apprendre. Je travaille dans le secteur de l'éducation et réhabilitation des handicapés et je suis en mesure de mettre en question les méthodes de d'enseignement et d'apprentissage. Nous n'apprenons pas tous à travers l'exposition et l'agressivité en public. Après cet incident je me suis mise à pleurer...J'ai dit à la nonne que si je m'étais rendue compte qu'ils manquaient des gens pour le service je me serais quand même levée pour aller chercher le thé parce que je ne connais pas les évidences. Je lui ai dit aussi qu'elle avait abusé de son pouvoir.
Les autres me consolèrent en disant que j'allais comprendre avec le temps. Je le comprendrais avec le temps ou avec le temps les mauvais traitements me paraitront normaux? Ils m'ont dit: “Bienvenue au monde du zen.”
Le mauvais traitement semble être un mérite “moi je me suis fait engueuler par Kosen et tu ne sais pas comment il crie”. Pardon? Si toi tu m'avais crié dessus Stéphane je t'aurais invité à prendre ton temps et à te diriger à moi d'une meilleure manière..
Je suis revenue de ma première sesshin désillusionnée, j'ai vu les moines se disputer pour un centimètre de safuton, se boycotter entre eux, faire des blagues pendant le zazen et ridiculiser celui qui leur demandait le silence. Devant ma surprise ils m'ont dit: « Nous sommes des être humains et il faut embrasser les différences ». Quelles différences? C'est une chose d'embrasser les différences, c'en est une autre de soutenir un mal-élevé. Quelle est la partie de la phrase
« silence nous sommes en zazen » qu'un adulte ne puisse comprendre? Je les ai entendu se plaindre des petites cuillères à café, confondant la sesshin avec un spa.
Je veux mentionner que j'ai aussi connu des gens qui par leurs gestes aimables et leur esprit humble nous ont permis de nous initier, nous ont mis à l'aise en générant la sensation que le zazen peut se pratiquer ensemble. Je suis peut être au mauvais endroit, en pratiquant quelque chose que je veux réellement pratiquer.
Je t'envoie mes salutations et je te remercie du temps dédié à lire ce message

Réponse de Maitre Kosen

Je suis vraiment désolé de tant de bêtise et cela ne correspond pas du tout à ce que je souhaite.
Certainement mon enseignement est mauvais puisqu'il donne un tel résultat.
Même si les petits chefs poussent partout spontanément, je te fais mes excuses d'avoir si mal enseigné à mes disciples.
Il se passait la même chose avec mon maitre Deshimaru, il faisait peur aux gens et ils disaient : "quand Deshimaru se met en colère c'est terrible"
C'est vrai que ses colères pouvaient être terribles mais pour de bonnes raisons et c'était très rare,.
En général, il était courtois et très patient la preuve, c'est qu'il m'a supporté pendant quinze ans avec tant d'amour que je n'aurais pas assez d'une vie pour lui rendre. Il était respectueux et très gentil surtout avec les débutants.
Dis à mes disciples argentins de ma part que je souhaite qu'ils soient aimables, qu'ils se parlent avec amour, que cela est plus important que des pots de guenmai ou des thermos de café. Je déteste les flics et les fascistes, je déteste les chefs et les hiérarchies.
Je suis désolé d'entendre un tel témoignage.

Mondo Sur le même thème : Soi et les autres

Comment remercier "vraiment"

Bonjour Maître, J'aimerais vous poser cette question: Comment remercier "du fond du Coeur" quelqu'un qui vous a sauvé la vie par un acte généreux ? Je voudrais pouvoir faire quelque chose en retour: pour le chirurgien qui m'a permis de revivre sans douleur chronique en allant au-delà de ce qui était prévu, pour l'hypnothérapeute ...

Quelle est la différence entre vous et moi

Si une personne, ce qui vous est arrivé sans doute plusieurs fois, ne connaissant du zen que son "folklore" vous demandait : Quelle est la différence entre vous et moi ? qu'elle serait votre réponse ? sans répondre bien sure par : "aucune différence" et "tout un monde"
...

bienveillance ou pas

Que penses-tu de cette attitude d'un ancien pratiquant de zazen qui, sachant que son ami, ancien pratiquant aussi, a eu un comportement vis à vis d'un autre,verbalement agressif et non fondé , dans le dojo, a choisi d'en être solidaire par amitié ? Il s'agit de deux bodhisattvas.....
...


Attaches

Bonjour, Comment se libérer d'attaches familiales très (trop) fortes? J'ai du mal à vivre pour moi du coup, comme si je devais donner pour exister vraiment. Par exemple, j'ai particulièrement peur de la mort de mes parents et ça m'empêche d'avancer, de réaliser ce que je veux vraiment dans la vie, moi. Je me préoccupe du bonheur de...

justice

Comment se relever après avoir assisté à une situation humiliante et indigne qu'une personne aimée a subi mais n'est plus là pour le dire ? Je pense que nous récoltons ce que nous semons mais la conscience est elle donnée à tous ? Quand on voit ce qui se passe dans le monde ...
...

je ne sais plus

là, je pratiquais zazen tous les jours depuis des années, on peut dire des année maintenant mais là tout me tombe dessus, paquets d'emmerdements, j'y arrive plus. Je me sens épuisé, et meme les antidépresseurs que j'espérai arrêter bientôt me font plus rien de façon. par quoi commencer pour espérer faire bouger les chose en mieux. ...


Pour en savoir plus

Vous voudrez peut-être consulter d'autres thèmes de ce mondo Online, ou poser votre propre question. Lisez Mondo online : questions au maître zen Kosen Thibaut

Méditation zen : retraites

Prochaine sesshin : Yujo Nyusanji zen temple - 28 Décembre 2018 au 01 Janvier 2019 - Renseignements et inscriptions à cette retraite zen

Camp d'Hiver 2018-2019, stage de méditation près de Montpellier


-As-tu mangé ta soupe de riz ? -Oui -Alors va laver ton bol

Nansen

Faites un don

Soutenez le plan de gestion durable et de préservation du patrimoine forestier du Temple Yujo Nyusanji


Mondo

Questions au maitre zen Kosen

Boddidharma, moine bouddhiste indien, fondateur en Chine de l'école Chan, courant contemplatif du mahāyāna, devenu le Zen.

Maitre Kosen

Suivez l'enseignement de Maître Kosen au Dojo Zen de Montpellier et dans les grandes sesshins au temple zen Yujo Nyusanji


Kusens

Ecoutez et téléchargez les derniers enseignements de Maitre Kosen à Montpellier