Appelé également le sutra du kesa. Il est chanté en signe de vénération du kesa, l’habit de Bouddha. Aussi, avant de s’en draper, le met-on au-dessus de soi-même, posé sur sa tête en chantant silencieusement par trois fois le Takkesa Ge. Lors des sesshins, ce sutra est chanté en chœur par tous, assis, à la fin du zazen du matin.

 

Sutra du kesa

Dai Sai Gedda Pu Ku
Muso Fukuden Ie
Hibu Nyorai Kyo
Kodo Sho Shu Jo

 

TRADUCTION

Ô vêtement de la grande libération
Kesa du champ du bonheur illimité
Je reçois avec foi l’enseignement de Bouddha
Pour aider tous les êtres sensibles.

Recevoir le kesa.
 

L'esprit se meut avec les dix-mille choses Et même en se mouvant il est serein Si vous percevez son essence Vous n'y trouverez ni joie ni tristesse

Manura

Faites un don

Soutenez le plan de gestion durable et de préservation du patrimoine forestier du Temple Yujo Nyusanji


Mondo

Questions au maitre zen Kosen

Boddidharma, moine bouddhiste indien, fondateur en Chine de l'école Chan, courant contemplatif du mahāyāna, devenu le Zen.

Maitre Kosen

Suivez l'enseignement de Maître Kosen au Dojo Zen de Montpellier et dans les grandes sesshins au temple zen Yujo Nyusanji


Kusens

Ecoutez et téléchargez les derniers enseignements de Maitre Kosen à Montpellier