Question

Salut,
Je travaille dans un centre thérapeutique de recherche en analytique. Je fais des présentations cliniques à propos d'autistes et de psychotiques, le centre où je travaille fonctionne beaucoup avec les travaux de Lacan, mais je dois avouer que parfois mes interprétations reprennent le dessus.
Est-ce que zazen peut m'aider à aller au delà ? Et comment arrêter d'entendre tous ces signifiants ?




Réponse de Maitre Kosen

Tout comme Lacan nous signifie que les mots sont le point d'appui de l'inconscient, tout dans l'univers n'est qu'une question de point d'appui pour exister, être révélé et doit reposer sur un point d'appui.
Par exemple, le mouvement repose sur l'immobilité, c'est pour ça qu'en zazen on ne doit pas bouger. Pendant zazen si on veut découvrir le monde intérieur, le monde de l'esprit, le point d'appui c'est le corps. De même, sans lumière comme point d'appui, l'obscurité ne pourrait pas exister et sans obscurité, la lumière ne voudrait rien dire. Toujours, l'esprit prend appui sur le corps pour être révélé. La substance même du corps et de la matière est elle-même esprit. Comme on ne peut pas différencier matière et esprit.

Si on différencie les choses, c'est pour obtenir des points d'appui. Par exemple jambe droite, jambe gauche pour avancer, pour marcher, si vous n'avez pas une jambe qui va en arrière, vous n'avez pas non plus une jambe qui va en avant. Egalement il faut bien comprendre, discerner les choses. Par exemple et en zazen, c'est rapidement évident avec le corps, avec la matière de notre être, on ressent les choses. Si on n'avait pas de corps, on ne sentirait pas les choses. Le corps est le point d'appui des sensations.

Notamment, quand vous commencez le zen, c'est assez difficile. Cette posture est difficile et la première chose que vous découvrez, c'est que le corps matériel est douloureux. Alors après, on va différencier les différentes sensations en plaisir et en douleur. Il y a des gens qui prennent plaisir à la douleur. Des gens qui aiment souffrir ou qui sont masochistes. Et finalement on se rendra compte que fondamentalement les différentes sensations du corps ce sont juste des notions. Donc, il faut centrer la sensation dans son ensemble. Pour cela, encore une fois, il faut prendre appui.
La posture de zazen est stricte. C'est une posture qui se pratique dans l'humanité depuis un temps que nous ne pouvons pas exactement évaluer mais au minimum 5000 ans, vraisemblablement 10, 100 milles ans. Dans toutes les traditions que l'on a retrouvées, toutes les descriptions de cette posture sont semblables, exactes, précises. L'humain s'assoie sur un coussin qui peut être un tas d'herbe ou même des fois, il s'assoie sur une pierre, il surélève légèrement son postérieur, il bascule le bassin vers l'avant, il tend la colonne vertébrale bien droite, le dos bien droit, la tête droite. Il pousse le ciel avec la tête, il a les jambes croisées en lotus ou en demi lotus, les genoux plantés dans le sol. Le point d'appui absolu où on a la possibilité en même temps de se détendre et s'abandonner totalement mais, en même temps, il y a un tonus musculaire suffisant pour rester parfaitement vigilant, ne pas s'endormir. Et là, on observe son corps et son esprit.

Alors, vous allez me dire, est-ce que je crois à l'esprit, à la présence de l'esprit ? Le corps, hé! bien, on peut le voir, le toucher. Qu'est-ce que l'esprit ? Où est-ce qu'il se trouve ? Est-ce qu'il se trouve dans le cerveau ? De tout ce qu'on a pu regarder dans le corps, on voit la peau, on voit la chair, on voit le sang, on voit les os, on voit la moelle, les organes, tout ça, mais la substance de l'esprit est difficilement détectable. Il y a des personnes qui ont fait des expériences là-dessus. Par exemple, ils ont pesé une personne agonisante avant et après la mort. Ils ont évalué le poids de cette substance à environ 30 g. C'est à dire que lorsque l'on meurt, on perd 30 g.

Donc, l'esprit aussi a une substance. Peut-on dire que le corps, après le trépas, après la mort, n'est pas spirituel ? N'est plus spirituel, n'est que matériel ? Certainement pas, les cellules continues à vivre, les atomes continuent à tourner. Même la mort est encore la vie. Donc le zazen, c'est découvrir soi-même et devenir intime avec soi-même. Apprendre à tenir en équilibre, à tenir immobile, à respirer, à découvrir son corps et son esprit. A lâcher, découvrir la liberté immense qui nous appartient.






Mondo Sur le même thème : Psychologie

souffrance

Maître, J'ai 4 enfants adultes , et en peu de temps 2 d'entre eux on eu des problèmes émotionnels, psychologiques . pourquoi maintenant ?? (2 internements à 1an de différence ) je suis déstabilisé . Merci
...

l'animal?

Le lien le plus fort, le plus fiable, le plus fort, le plus durable que j'ai pu avoir en ce monde, c'était avec un animal. Aujourd'hui cet être n' est plus. D'autres aussi , des humains notamment ont cessé de vivre autour de moi, mais eux, sont partis, se sont "éloignés" finalement. Pour lui immobile d'une manière, comme pour moi, ...

La guerre intérieure

Bonsoir Maître, j'avais prévu une longue question tout en me plaignant beaucoup. Je me retiens d'écrire un roman et je tente de reformuler ma question. Comment concilier les différentes forces qui s'opposent en soi autrement qu'en se complaisant dans l'angoisse et changer tout en restant soi-même ? Merci
...

Ivan Fernandez

Bonjour Maître, je ressens de nombreux doutes. Je ressens davantage que je ne pense, l'émotion est plus forte que la pensée. Je suis un cursus universitaire en psychologie et je passe beaucoup de temps à y penser, mais je sens que mon âme n'avance pas...Je souhaitais savoir s'il était nécessaire de se forcer à raisonner pour atteindre ...

zazen

Bonjour! Je pratique zazen 45 minutes tous les matins chez moi en respectant bien la posture, en essayant d'être détendu et ouvert et bien dans la respiration. Parfois remontent de vieilles douleurs, de vieilles blessures, des manques d'amour ou d'attention, de l'insécurité aussi quelques fois. Se sont de vieilles blessures d'enfance ...

Le but

Bonjour, Je voudrais savoir s'il y a une attitude qui puisse m'aider à savoir quel est mon but dans cette vie. Ou un livre...une activité... Merci beaucoup.
...

Famille

Maître,quand une personne de ta famille, de manière inconsciente seulement à cause de son karma, c'est à dire bien que ce soit un être qui maintienne de bonnes relations avec nous et bien qu'il y ait peu de relations mais profondes par les liens du sang;cela nous fait très très mal, au point de ne tellement plus vouloir vivre ...


Pour en savoir plus

Vous voudrez peut-être consulter d'autres thèmes de ce mondo Online, ou poser votre propre question. Lisez Mondo online : questions au maître zen Kosen Thibaut

Abonnez-vous à notre chaine YouTube


Méditation zen : retraites

Prochaine sesshin : Yujo Nyusanji zen temple - 28 Décembre 2022 au 01 Janvier 2023 - Renseignements et inscriptions à cette retraite zen

Camp d'hiver 2022: Zazen la méditation Zen, Temple du Caroux près de Montpellier


Les belles se transforment en nuages et en pluieLe fleuve de la passion d'amour est profondUne femme publique et moi,Adepte du zen,Chantons au sommet d'une tour

Ikkyu

Faites un don

Soutenez le temple Yujo Nyusanji et la Kosen Sangha.


Mondo

Questions au maitre zen Kosen

Boddidharma, moine bouddhiste indien, fondateur en Chine de l'école Chan, courant contemplatif du mahāyāna, devenu le Zen.

Maitre Kosen

Suivez l'enseignement de Maître Kosen au Dojo Zen de Montpellier et dans les grandes sesshins au temple zen Yujo Nyusanji


Kusens

Ecoutez et téléchargez les derniers enseignements de Maitre Kosen à Montpellier