Question

Avec la pratique, je me sens de plus en plus connecté avec cette énergie au fond de nous-même, qui semble être au-delà de tout karma, infinie, surpuissante, inepuisable...    Et bien que je mon corps soit souvent fatigué je sens que ça me porte vraiment...    Ok, mais je me demande, l'énergie ancestrale dont parle les taoïstes, en regard de celle-là, quelle est elle ?   Est-elle une énergie, disons, de moindre qualité ? Agit-elle de manière indépendante de l'autre ?  L'arhat qui est sensé être qui est sensé faire corps complètement avec la première, jette-t-il la seconde aux orties ?    Merci

 

Gassho

Réponse de Maitre Kosen

L'énergie est partout en toutes choses. L'énergie ancestrale dont vous parlez, (en chinois le jing) est tout à fait particulière : on n'en a une certaine quantité à la naissance et on l'use jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus, elle est censée pouvoir nous maintenir en vie jusqu'à 120 ans environ. C'est pour cette raison que les anciens qui souhaitaient vivre vieux, économisaient leurs énergies sexuelles. Nous fonctionnons donc, en tant qu'être humain grâce à cette énergie ancestrale mais également grâce à la nourriture que nous consommons chaque jour. Et également grâce à l'air que nous respirons à chaque instant. Nous sommes donc en constant échange avec l'énergie cosmique sous toutes ses formes. Lorsque nous pratiquons Zazen, l'assise du bouddha toutes les choses se remettent à leur juste place, les os, les tendons, les vertèbres, la circulation du sang, l'ergonomie du cerveau, la juste tonicité des muscles internes et externes et l'énergie elle aussi est canalisée, centrée. C'est de ce processus que vient le sentiment de force et de sérénité.

Kosen


Mondo Sur le même thème : Enseignement

Le feu du dragon

Bonjour Kosen, Lors des sesshin de l'année qui vient de s'écouler, tu as mis en garde quant au feu du dragon. Affection décrite en médecine traditionnelle chinoise, et due à un excès de pratique spirituelle, si j'ai bien saisi.  Qu'est ce qui définit un excès dans ce domaine et comment le discerne-t-on ? En te ...


non soi

J’ai une question qui m’angoisse terriblement, je ne sais pas si c’est encore une peur de perdre «mon moi » que je sais pourtant imaginaire, ou si c’est la peur de faire la connerie d’en faire trop, et ainsi de jeter le bébé avec l’eau du bain comme on dit, ce qui rendrait impossible une « ...

A propos de l'observation

Bonjour maître Kosen, Maître Deshimaru parle dan son kusen "Concentration et observation "du comportement juste" dans la pratique : shi kan (concentration et observation). Pour l'observation il explique les deux sortes d'observation : relative et directe. Je comprends ce qu'est l'observation relative (des ...

Normalité

Bonjour Maître. Vous évoquez parfois la normalité. Pensez-vous que la normalité existe ? Dans ma perception, la normalité est mon juste milieu. Or au fur et à mesure de mon exploration, le milieu se déplace et la normalité aussi. De la même manière qu'un athlète entraîné trouve normal d'aller faire ses courses à 50 km en ...

Energie cosmique vs énergie ancestrale

Avec la pratique, je me sens de plus en plus connecté avec cette énergie au fond de nous-même, qui semble être au-delà de tout karma, infinie, surpuissante, inepuisable...    Et bien que je mon corps soit souvent fatigué je sens que ça me porte vraiment...    Ok, mais je me demande, l'énergie ancestrale dont parle...

le réel se trouve dans la réalisation intérieure ?

Bonjour Maître Kosen, vous expliquez dans une de vos réponses du 6juin2011 que zazen n'a jamais prétendu être une méthode de développement personnel. Qu'est-ce donc que zazen alors? A une question du 25septembre 2006 vous dites que la pratique vous libère sans cesse et vous fait voir votre dimension véritable. A Yokozuna, le 26 juin ...


Pour en savoir plus

Vous voudrez peut-être consulter d'autres thèmes de ce mondo Online, ou poser votre propre question. Lisez Mondo online : questions au maître zen Kosen Thibaut

Abonnez-vous à notre chaine YouTube


Méditation zen : retraites

Prochaine sesshin : Yujo Nyusanji zen temple - 13 Juin 2024 au 16 Juin 2024 - Renseignements et inscriptions à cette retraite zen

Sesshin du kesa 2024 dirigée par Maitre Françoise Kosen Laurent


La voie transmise à l'ouest Je l'ai transmise à l'est Pêchant la lune Labourant les nuages J'ai recueilli l'ancienne saveur

Dogen

Faites un don

Soutenez le temple Yujo Nyusanji et la Kosen Sangha.


Mondo

Questions au maitre zen Kosen

Boddidharma, moine bouddhiste indien, fondateur en Chine de l'école Chan, courant contemplatif du mahāyāna, devenu le Zen.

Maitre Kosen

Suivez l'enseignement de Maître Kosen au Dojo Zen de Montpellier et dans les grandes sesshins au temple zen Yujo Nyusanji


Kusens

Ecoutez et téléchargez les derniers enseignements de Maitre Kosen à Montpellier