Question

Par zazen on coupe le karma du corps, de la parole, de l'esprit. Pas la mort aussi. La mort est-elle le satori?

Réponse de Maître Deshimaru

Oui, exactement. Ainsi le mot Nirvana signifie la mort. Le Nirvana est le parfait satori. Parfois il désigne la mort de Bouddha, l'extinction parfaite. Une fois mort, la création de notre karma s'arrête, le karma du corps, de la parole, de la pensée. Mais il y a deux doctrines; l'une dit que tout est fini, l'autre que le karma seul continue. Pour vous cela semble contradictoire. Mais durant zazen nous pouvons faire décroître notre karma, non l'arrêter. La bouche est fermée, le karma du corps est arrêté. Mais celui de la pensée ne peut pas cesser complètement, c'est très difficile — ou alors au bout d'un moment on s'endort. C'est parce que le karma se réalise d'abord dans le subconscient et apparaît comme un rêve. Quant au karma de la conscience il est vraiment difficile de l'arrêter. En fait, il est éternel et continue après la mort. Le corps et l'esprit sont complètement en unité, donc si le corps se termine et meurt, la conscience également cesse de vivre. Mais qu'est-ce que la vie? En fait c'est l'activité matérielle du corps qui s'arrête à la mort. Mais l'esprit n'en est pas séparé. Ce point est un point très profond. Je ne veux pas entrer dans une discussion à ce sujet. Dans le zen, on ne commente absolument pas le problème de la substance, ni la métaphysique. Et pourtant cela pose de nombreuses questions, je le sais. Par exemple, si le corps meurt, l'esprit meurt-il aussi? Beaucoup de religions prétendent que l'âme s'envole, il est des savants qui disent la même chose, ils pensent que l'esprit plane un an, deux ans. Certains imaginent que cet esprit entre dans le corps d'un nouveau-né. D'autres disent que l'âme va en enfer ou au paradis. Çakyamuni Bouddha n'a jamais rien dit de tel. Mais l'influence du karma continue. Les éléments du corps demeurent après la mort, après l'incinération. L'eau, le sang entrent dans l'air et dans la terre. Les éléments subsistent. Seul change l'aspect matériel. Il n'y a pas du tout de changement chimique; seulement une transformation physique, et comme le matériel et le spirituel sont une unité, il y a quelque chose qui reste et se réincarne éternellement. Nous pouvons penser ainsi. Même le corps n'est pas achevé après la mort. Donc notre vie est comme une bulle à la surface de l'eau, à la surface de l'ordre cosmique. Elle apparaît et flotte à l'horizon, soixante-dix ans, quatre-vingts ans, parfois cent ans, puis elle éclate et disparaît —mais en fait elle continue — il y a les grosses bulles et les petites bulles. Mais il ne faut pas penser à cela constamment, on se fatiguerait. Mieux vaut se concentrer sur zazen. Bien sûr c'est intéressant, et le karma est important. Comment éviter une mauvaise réincarnation? Toutes les grandes religions portent l'anxiété de cette question. Nier n'est pas bon, mais affirmer soulève un problème métaphysique difficile. Mieux vaut demeurer dans la conscience Hishiryo.

Thème: 
La mort

Voir plus de questions au maître zen Taisen Deshimaru , classées par thème.


Abonnez-vous à notre chaine YouTube


Méditation zen : retraites

Prochaine sesshin : Yujo Nyusanji zen temple - 28 Décembre 2022 au 01 Janvier 2023 - Renseignements et inscriptions à cette retraite zen

Camp d'hiver 2022: Zazen la méditation Zen, Temple du Caroux près de Montpellier


La sagesse la plus haute est sans but, sans conscience.On ne peut l'obtenir qu'inconsciemment, naturellement, automatiquement.

Taisen Deshimaru

Faites un don

Soutenez le temple Yujo Nyusanji et la Kosen Sangha.


Mondo

Questions au maitre zen Kosen

Boddidharma, moine bouddhiste indien, fondateur en Chine de l'école Chan, courant contemplatif du mahāyāna, devenu le Zen.

Maitre Kosen

Suivez l'enseignement de Maître Kosen au Dojo Zen de Montpellier et dans les grandes sesshins au temple zen Yujo Nyusanji


Kusens

Ecoutez et téléchargez les derniers enseignements de Maitre Kosen à Montpellier