Question

Ne pensez-vous pas qu'il est plus difficile d'être moine zen aujourd'hui à Paris qu'il y a deux mille ans dans un monastère zen?

Réponse de Maître Deshimaru

Plus difficile, moins difficile, cela dépend des personnes. On vient faire zazen ici une heure et après on retrouve la vie active... Si vous alliez dans un monastère, vous ne penseriez qu'à en sortir. « Je veux aller au restaurant, je veux aller voir une femme, des amis, etc. »Les gens ont toujours des doutes dans la tête. Qu'est-ce qui est le plus difficile?Les moines qui vivent à Soji-ji ou à Eihei-ji ont toujours envie de faire l'amour la nuit et ils n'y restent que trois mois. Mais pour une personne âgée se retirer dans un monastère, s'échapper du monde, n'est pas tellement difficile. Mais quand un jeune entre dans un monastère, il a vite envie d'en sortir. Il ne pense qu'à cela! Même à Lodève, pour une sesshin de quelques jours, certains comptaient tout le temps le nombre des jours qui restaient.Il est plus facile de faire zazen une heure le matin ou même deux fois dans la journée et d'être libre ensuite. C'est mieux! Pour les moines japonais, zazen devient une affaire, une profession. Mais vous maintenant, vous voulez faire zazen, donc zazen est toujours frais, ce n'est pas un business. Si zazen devient un business, le vrai esprit religieux décroît.Certains se sauvent dès qu'ils ont coupé leurs cheveux.Jusqu'à l'ordination ils disent «Je veux devenir moine. » Puis ils se mettent à penser et ils partent. Dans ceux qui deviennent moines, la moitié abandonne zazen aussitôt après. Peut-être que s'ils allaient dans un monastère ce serait mieux. Mais la vie dans un temple est très difficile. On est toujours seul. En se coupant de la société, on devient égoïste: on veut devenir calme, faire zazen seul dans la montagne! C'est bien lors des sesshins mais ce n est guère possible de continuer longtemps. On abandonne. Je dis donc que zazen doit être comme la goutte de pluie.Sinon après être devenu moine, on ne veut plus l'être. Etre bodhisattva, ce n'est pas être moine, c'est vouloir le devenir. Etre moine, c'est arriver à la dernière station, à la dernière gare. Mais faire le voyage est plus beau que d'être arrivé.

Thème: 
La tradition

Voir plus de questions au maître zen Taisen Deshimaru , classées par thème.


Abonnez-vous à notre chaine YouTube


Méditation zen : retraites

Prochaine sesshin : Temple zen Yujo Nyusanji - 28 Décembre 2021 au 01 Janvier 2022 - Renseignements et inscriptions à cette retraite zen

Camp d'hiver 2021 : Zazen la méditation Zen, Temple du Caroux près de Montpellier


Réalité authentique, sainteté, vulgaritéNe sont que paroles dans un rèveBouddha et êtres sensibles formes aléatoiresLorsque vous êtes iciRamenez votre lumière vers l'intérieur.Illuminez les alentours.Ouvrez les mains et ne refusez rien.

Fuyo Dokai

Faites un don

Soutenez le temple Yujo Nyusanji et la Kosen Sangha.


Mondo

Questions au maitre zen Kosen

Boddidharma, moine bouddhiste indien, fondateur en Chine de l'école Chan, courant contemplatif du mahāyāna, devenu le Zen.

Maitre Kosen

Suivez l'enseignement de Maître Kosen au Dojo Zen de Montpellier et dans les grandes sesshins au temple zen Yujo Nyusanji


Kusens

Ecoutez et téléchargez les derniers enseignements de Maitre Kosen à Montpellier