Question

je voudrais te poser une interrogation Je me tape une tendinite qui a débuté juste avant la sesshin de fin d'hiver , qui m'empêche aujourd'hui de faire zazen j'essai de tenir le minimum syndical: 2 zazs par semaine au dojo a sainté mais a chaque fois ça réenflamme les adducteurs et en fait je me rends compte a quel point je suis "attaché" au zazen, au zen . Je ressens de la culpabilité a ne pas faire zazen, à ne pas participer au sesshin, au samu et je me dis que merde , faire zazen depuis plus de 10 ans et même pas être capable de traverser sereinement une période de sa vie ou visiblement il faut peut être faire une pause le temps que ça guérisse. Et en plus il ya la sesshin de printemps et l'inauguration. alors je sais plus si je fais une vrai pause ou si je passe en force jusqu'a la sesshin qu'en penses tu ? (enfin j'sais pas si ya quelque chose a répondre)
A bientôt JF



Réponse de Maitre Kosen

Écoute, la semaine dernière je suis allé visiter mes enfants et petits-enfants et je n’ai pas fait za zen et cette semaine il y a des travaux dans le dojo de Montpellier et l’on ne peut pas pratiquer. J'en profite pour tomber grave malade style grippe porcine et rester chez moi. Je me rends compte à quel point le za zen me structure en tant que Bouddha et en même temps me déstructure en tant qu’individu. Or les deux, le bouddha et l’individu, sont importants pour accomplir sa vie. Déstructurer l’individu est indispensable pour le faire évoluer et structurer le bouddha pour qu’il s’accomplisse en nous. Je réalise alors, à quel point, cette pratique m’est indispensable, pour vivre la vie telle que j’aime la vivre, mais en effet notre relation au za zen ne peut pas être une relation de dépendance. Toutefois, le chemin qui nous libère de cette dépendance est exactement a l’inverse de celui qu’on a adopté pour réussir à pratiquer sérieusement. Et l’individu, s’éloignant de cette expérience, ne ressent aucune différence, au contraire il a plus de temps pour lui et ne sent plus la contrainte de cette discipline. Moi je pense que za zen guérit tout, j’ai eu jadis un accident de voiture, après quelques jours à l’hôpital, je suis ressorti douloureux et bloqué de partout j’ai fait za zen, à la fin du za zen, je n’avais plus rien. Il y a quelques années, je me suis fait opérer des intestins on m’a ouvert le ventre, 7 jours après l’opération je dirigeais une journée de za zen au dojo. Cet hiver j’ai fait une chute très violente sur le dos en me rendant au za zen dans le nouveau temple, côtes épaule gauche et vertèbres endommagées, sur le coup j’ai cru être obligé de retourner dans ma chambre, je ne pouvais plus respirer mais j’y suis allé quand même. Et ensuite j’ai été en Argentine et j'ai dirigé un camp d’été de un mois, j’ai toujours un peu mal mais finalement, ça s’arrange.
Une fois, j’avais mal au genou, c’était la mode à l’époque je vais voir un spécialiste il me manipule comme une brute me fait encore plus mal et me dit qu’il faut me faire opérer, je l’envoie chier et le lendemain je dirigeais une sesshin avec un genou énorme et des compresses d’argile, finalement je me suis jamais fait opérer et mes genoux se portent parfaitement , j’en connais beaucoup qui ont abandonné le za zen à cause des genoux. J’ai connu des flegmons, des amibes même des envoûtements, je n’ai jamais arrêté za zen, maintenant avec l’âge, je deviens plus cool, je me demande si je ne commence pas à penser à la retraite ? Mais bon je ne prendrai pas le risque de conseiller aux autres de faire pareil que moi, des fois que pour eux avec le za zen les choses s’aggravent et qu’ils se retrouvent infirmes à vie par ma faute. Mais, dans ton cas, je crois que tout ça est dû au traumatisme subit face aux résultats de sainté, qui prends le chemin de la D2 et que t’as une sérieuse trouille qu’on se foute de ta gueule.

Mondo Sur le même thème : Zazen

Processus

Bonjour   Ya til un processus dans le zazen ? Comment concilier cela avec l'idée d'être sans but  
...

Makyo?

Bonjour, Il m'arrive, pendant zazen, de ne plus entendre les sons (oiseaux, voitures,...) comme s'ils étaient en-dehors. En fait, la frontière entre 'moi' et 'le monde' devient floue. Ce n'est pas gênant, mais ça m'intrigue. Est-ce que c'est makyo? Une simple illusion auditive?  Merci ...

evolution

bonjour, comment peut on savoir si on evolue ou le contraire au travers de sa pratique de zazen?! bonne journée a toi!
...

re : la réponse est dans la question

En fait c'est vraiment un jeu tout ça, alors ?… On est libre, on peut aimer, rire, pleurer, créer, être beau, être grand ? On peut jouer à vivre, vivre en jouant, changer de rôle quand on veut ? La conscience c'est notre magie ?... On se branche sur la source, et on charge le programme qu'on veut, celui qu'on trouve juste ? Et puis ...

etre ou paraître ?

bonjour Je n'arrive pas a pratiquer zazen avec authenticité et simplicité . Je ne peux m'empecher de pratiquer avec cette somme d'attente en moi .Ces attentes et exigeances qui constituent ma personnalité aujourd'hui .Je me suis conditionné a etre infaillible , mais voilà que cette dureté envers moi meme me barre le chemin pour ...

Larmes en zazen

Lorsque je pratique zazen, il m'arrive très souvent de laisser couler les larmes. Certaines fois cela se transforme en sanglots prolongés. Je ne comprends pas pourquoi, je ne pense à rien en particulier (ou du moins je n'en ai pas conscience) et je ne trouve pas de source pour soigner ce sentiment d'angoisse. Pourquoi cela m'arrive-t-il? ...



Pour en savoir plus

Vous voudrez peut-être consulter d'autres thèmes de ce mondo Online, ou poser votre propre question. Lisez Mondo online : questions au maître zen Kosen Thibaut

Méditation zen : retraites

Prochaine sesshin : Temple zen Yujo Nyusanji - 28 Décembre 2019 au 01 Janvier 2020 - Renseignements et inscriptions à cette retraite zen

Camp d'hiver 2019: Zazen la méditation Zen, Temple du Caroux près de Montpellier


Comment peut-il sourire si heureux?Ne le comparez pas aux autres;Sa mondanité n'est pas de ce monde,Sa joie vient de sa nature propre

Fugai

Faites un don

Soutenez le plan de gestion durable et de préservation du patrimoine forestier du Temple Yujo Nyusanji


Mondo

Questions au maitre zen Kosen

Boddidharma, moine bouddhiste indien, fondateur en Chine de l'école Chan, courant contemplatif du mahāyāna, devenu le Zen.

Maitre Kosen

Suivez l'enseignement de Maître Kosen au Dojo Zen de Montpellier et dans les grandes sesshins au temple zen Yujo Nyusanji


Kusens

Ecoutez et téléchargez les derniers enseignements de Maitre Kosen à Montpellier